Laura, Habitante

Un week-end d’été à Saint-Affrique

Le samedi à Saint-Affrique, c’est jour de marché, mais en été, celui-ci prend une toute autre dimension.

Entre le Boulevard Victor Hugo, appelé « la rue du marché » par les habitants, la place de la Mairie, et le Jardin Public, je suis sûre de trouver mon bonheur !

Sur le boulevard, les fruits et légumes de saison envahissent les étals, et je retrouve les produits du terroir: du fromage, des pâtisseries… Les exposants, producteurs du secteur et des alentours, sont accueillants et souriants. Une ambiance chaleureuse règne dans cet espace public bondé de monde. Je suis attirée par une odeur appétissante, je me faufile à travers la foule bruyante. Les anciens discutent de la météo. Apparemment, l’été devrait être chaud mais agréable. Les familles flânent en suivant le mouvement. Et là, je vois l’aligot filer de la cuillère en bois à la marmite. Juste à coté, la truffade est en cours de préparation. Voila, maintenant j’ai faim!

Sur la place de la Mairie, l’odeur des épices m’enivrent. La foule est moins importante, certainement parce qu’il y a moins d’exposants, mais reste conséquente. Le bruit de l’eau de la fontaine accompagne les discussions entre commerçants et consommateurs. Le soleil brille et réchauffe l’air frais du matin.

Tout en suivant le rythme des passants, je décide d’aller faire un tour au Jardin Public. J’ai entendu dire qu’il y avait le marché aux puces. Avec un peu de chance, je réussirai à dégoter quelques livres, de quoi m’occuper pendant les après-midi chauds passés en bord de rivière.

En fin de matinée, la foule diminue et la circulation est bien plus calme. Je décide de m’installer en terrasse pour déjeuner et en profiter pour tester les recettes locales. Bon, étant donné que ce matin l’aligot m’a donné faim, je choisis un basique de la cuisine aveyronnaise : un aligot-saucisse. L’aligot, c’est que des bonnes choses : des pommes de terre, de la tome fraîche, de la crème fraîche, et de l’ail ! Mais bon sang, c’est la galère pour que la fourchette arrive jusqu’à la bouche sans en mettre partout ! Ca file de partout !

En tous cas, je suis calée pour la journée. Une petite sieste ne serait pas de trop. En bord de rivière, l’air est plus supportable. Je trouve un coin tranquille et m’installe pour me reposer, mais surtout pour bouquiner. Avec les études, je n’ai pas l’occasion de lire pour le plaisir, alors les vacances c’est la bonne excuse ! Le temps passe et je commence à sentir la chaleur m’accabler. Et hop ! Plouf ! L’eau est froide, calme et peu profonde, juste de quoi se rafraichir. Le weekend a bien commencé, la soirée approche et l’air reste chaud. Alors, je retrouve mes amis en centre ville autour d’un verre pour finir la journée.

Les weekends d’été c’est aussi les fêtes de village, nombreux dans les alentours de la ville. C’est l’occasion pour les jeunes du coin de se retrouver après une semaine de travail saisonnier afin de profiter d’une journée entre amis. Généralement, tout commence par un concours de pétanque. Les jeunes et les plus anciens se défient dans une compétition pleine de rebondissements. A l’annonce des vainqueurs, c’est l’heure de l’apéro. La banda anime le début de soirée. Après un bon repas, l’orchestre entame son show jusqu’au bout de la nuit. Du Madison à la Macarena, en passant par Claude François et Beyoncé, il y en a pour tous les goûts ! La nuit avance et la foule se dissipe. Après une soirée aux rythmes endiablés, il est temps pour moi de rentrer.

Dimanche matin, je décide d’aller faire un tour sur la Voie Verte. C’est agréable de se promener au bord de la rivière et se retrouver au milieu des champs quelques kilomètres plus loin. Une petite balade tranquille pour bien commencer la journée ! Je me dirige ensuite vers Pastoralia Le Monde de la Brebis. Après tout, je suis là pour découvrir le secteur ! C’est un éco-musée imaginé par les élèves du lycée agricole. Là, je découvre l’élevage de la brebis Lacaune, la seule race à produire le lait pour le fromage roquefort. De l’alimentation à l’agnelage, en passant par la traite, je suis désormais incollable sur le sujet ! En plus, j’ai même vu des brebis, j'ai pu leur donner à manger et les carresser.

Dans l’après midi, je visite l’Espace Marionnette. Installé dans une des ailes de l’ancien tribunal de Saint-Affrique, j’y découvre évidemment une collection de marionnettes, mais aussi de photos et d’objets issus de cet univers si particulier, qui me permettent de mieux comprendre cet art.

Enfin bref ! Un weekend bien chargé, riche en découverte et en détente !